LE MOT DE L'ADMINISTRATEUR GENERAL

Doudou KA « Un fonds de garantie et d’investissement dédié aux PME (Petites et moyennes entreprises), aux groupements de femmes et aux jeunes est la promesse faite au peuple par le Président de la République dans son programme « Yoonu Yokkuté ». »

Ce Fonds a comme objectif principal de servir de catalyseur au développement économique afin de répondre efficacement aux besoins des populations. Il permettra de créer les conditions de l’éclosion des talents individuels des citoyens qui sont générateurs d’idées, de valeurs ajoutées, d’emplois et, donc de bien-être individuel et collectif.

Le FONGIP a été mis en place pour :

– libérer le potentiel de chaque acteur en encourageant l’innovation;

– faciliter l’accès au crédit;

– œuvrer pour le développement économique et social.

Cette trilogie constitue la base du FONGIP qui, depuis sa création par décret en date du 17 mai 2013, se positionne comme un des principaux leviers d’actions de l’Etat en termes de promotion de l’investissement au Sénégal parmi les autres grandes instances représentatives de l’Etat ayant des missions d’accompagnement similaires.

Le FONGIP suscite beaucoup d’espoir et je suis convaincu qu’il saura répondre aux attentes des acteurs en permettant d’augmenter et de faciliter l’accès au crédit, de participer à la réduction du coût de financement des projets, de rétablir une relation de confiance entre les PME et les institutions financières et, d’asseoir les conditions de maintien et de création d’emplois durables.

A l’image de tout ce que nous entreprenons dans ce « Sénégal nouveau » qui veut s’insérer dans le cercle vertueux de l’émergence, l’ensemble des actions du FONGIP sont inscrites dans une logique de transparence totale et non négociable sous-tendue par une démarche de collaboration efficiente avec nos différents partenaires.

Le FONGIP est donc là pour garantir votre développement, pour financer les « Champions économiques » qui vont contribuer à l’élargissement des bases de croissance de notre économie par la mise en valeur de l’ensemble des potentialités qu’offre notre économie par l’éclosion de vos talents individuels.

Par ailleurs, l’année 2015 aura été la deuxième année d’exercice plein de notre jeune institution. Elle aura été passionnante puisque le défi qui nous a été assigné par le Chef de l’Etat est grand et impérieux pour le développement économique et social du Sénégal. Ce défi, rappelons-le, consiste à faciliter l’accès au crédit aux PME (Petites et moyennes entreprises) et aux porteurs de projets notamment les groupements de femmes et les jeunes.

A cet effet, les équipes du FONGIP n’ont ménagé aucun effort pour y parvenir, soutenues par la diligence de l’Etat et de notre tutelle et les sages orientations de notre Conseil d’Administration. Nos efforts ont permis d’inscrire le FONGIP comme un instrument public majeur dans l’évolution du paysage financier national majoritairement privé. Nos efforts démontrent la pertinence des options tant du modèle de second-rang sécurisant les deniers publics que du partenariat public-privé pour que chaque acteur joue pleinement son rôle.

La confiance accordée dans le cadre de partenariats variés et dynamiques sans cesse plus nombreux nous honore et nous invite à redoubler d’efforts dans la voie tracée. Celui signé avec le PNUD pour la mise en œuvre des volets entreprenariat rural et développement communautaire du Programme d’Urgence pour le Développement Communautaire (PUDC) est à ce titre symbolique.

Ainsi, nous voulons faire du FONGIP une institution de référence et pour relever ce défi, nous nous sommes dotés d’outils stratégiques et opérationnels indispensables au pilotage de la structure notamment le Plan Stratégique 2016 – 2020 qui sera mis à jour conformément aux orientations de notre tutelle en Plan Stratégique 2017 – 2021, le Manuel des Procédures, le Système d’Information référencié. En 2016, nous signerons avec l’Etat notre contrat de performance.

Enfin, nous nous sommes fixés 10 enjeux clés qui rythmeront notre action durant cette année :

  1. amorcer le processus de la mutation institutionnelle ;
  2. mettre en œuvre le plan marketing, de sensibilisation et de satisfaction client ;
  3. optimiser le modèle de garantie et de refinancement ;
  4. optimiser les synergies pour l’accompagnement ;
  5. élaborer un modèle économique et mobiliser des ressources additionnelles ;
  6. exécuter les composantes Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) confiées par le PNUD et territorialiser les produits du FONGIP;
  7. dynamiser l’UGP FOGAREJ (Fonds de Garantie pour l’Emploi des jeunes) et le financement des jeunes ;
  8. optimiser l’organisation interne et les processus du FONGIP;
  9. consolider l’engagement interne, la formation du personnel et l’esprit d’équipe ;
  10. renforcer l’opérationnalisation du Système d’Information (SI).

Ces enjeux traduisent le sens de l’action que nous conduisons avec l’équipe du FONGIP et ses partenaires et notre volonté de répondre présent au défi de l’émergence par un secteur financier au service des entrepreneurs de la population et de leur développement économique et social.

Doudou KA