L’Administrateur Général du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP), Doudou Kâ, était ce vendredi après-midi au stand du FONGIP, à la foire internationale de Dakar (FIDAK 2016).

Après une visite des lieux, Doudou Kâ a soutenu que le processus de mutation du FONGIP va être enclenché l’année prochaine. «Nous allons lancer, en 2017, le processus de mutation du FONGIP. Il va devenir une institution financière sous-régionale avec un agrément de la Bceao. Ce qui permettra de quintupler l’intervention du FONGIP. Si on vaut aujourd’hui 30 milliards, avec cet agrément de la Bceao nous vaudrons 300 milliards. Cela veut dire que nous sommes sur la bonne tendance. C’est réjouissant et c’est bien pour l’économie nationale», note Doudou Kâ.

Selon lui, le Plan Sénégal Emergent (PSE) impose des investissements publics, mais cet investissement doit être accompagné par un accroissement de l’investissement privé. Un investissement des établissements bancaires privés qui doivent être accompagnés par l’Etat pour maintenir le même cap, la même tendance que les investissements publics. «Le FONGIP, le FONSIS, la caisse de dépôt et de consignation sont des instruments adaptés pour accompagner le privé à aller au même rythme que l’investissement public», dit-il.

Source: Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>